Ferrari GP 2013
Grand prix de Corée, beaucoup d’excitation pour peu de points

Ce dimanche s’est déroulé le Grand Prix de Corée. Fernando Alonso termine à la 6ème place et Felipe Massa à la 9ème place du circuit de Yeongam.

Seulement 2 équipes sont représentées sur le podium, la RED BULL de Sébastien VETTEL sur la plus haute marche, suivi du duo Kimi Räikkönen et de Romain Grosjean.
A la suite de ce résultat, Fernando Alonso conserve la 2nde place du classement mondial des pilotes avec 77points sur les traces de Vettel qui lui, comptabilise 125 points. Tout est possible et surtout reste à jouer pour les 5 prochaines courses. Quant à Felipe Massa il est positionné à la 7ème place. L’écurie de la Scuderia Ferrari demeure 2nd du classement des constructeurs ; cependant l’écurie Mercedes talonne de très près à seulement 1 point de celle-ci. Bien que, Fernando ne comptabilise pas les nombres de points escomptés, l’espagnol a été l’un des principaux protagonistes de cette course palpitante. Celle-ci a été très mouvementée suite à plusieurs incidents de course.
Il a tenté à maintes reprises dépasser la Sauber de Hülkenberg, pour finalement terminer quatrième.

Dès le début, toutes les voitures, sauf la Toro Rosso de Ricciardo ont choisi les pneus Supersoft : y compris celles en dehors du top 10 clairement. Clairement, ils ont souhaités très vite ne plus vouloir composer très rapidement avec les pneus Pirelli.
Le départ a été chaotique, Vettel prend la tête de la course, suivi de Grosjean qui dépasse Hamilton pour respectivement se positionner à la troisième et deuxième place.
Felipe sert au 3ème virage, évitant de justesse le contact avec son coéquipier Fernando qui lui se positionne à la sixième place, derrière Rosberg quatrième et cinquième Hulkenberg. Le Brésilien poursuit dans les 20 premières places. Derrière la Ferrari de l’espagnol, le pilote Ricciardo a un bon départ. Il remonte progressivement de la douzième à la septième place, mais c’est sans compter Raikkonen qui dépasse l’Australien au 3e tour.

Au 5ème tour, Button s’arrête au Pit stop pour changer l’avant de sa McLaren et à ce stade Felipe se positionne à la 16ème place, tandis que Fernando maintient la sixième positon. Au sixième tour, Webber et Red Bull réussissent une progression fulgurante jusqu’à la neuvième place, bien qu’il se soit élancé de la 13e place due à une sanction lors du grand prix de Singapour. Fernando se bat pour maintenir la cinquième place. Il est à 0,8 centième derrière Hülkenberg et à une demi-seconde d’avance de Raikkonen.
Au 7ème tour, Felipe s’arrête au Pit stop et fait le choix de pneus medium. Lors du 9ème tour, Raikkonen réussit avec sa Lotus à dépasser Fernando.. Loin devant avec 3 secondes d’avance, Vettel a une avance sur le duo Grosjean-Raikkonen. Les pilotes Hamilton et Fernando s’arrêtent en même temps au Pit stop lors du 10e tour, plus tôt que prévu, afin d’échanger leurs pneus pour des médiums. Durant ce changement, l’espagnol chute à la onzième place.

Au 11ème tour, 2ème pit stop pour la lotus de Grosjean. Il est rétrogradé à la cinquième place, avec Hamilton juste derrière lui dans la Mercedes. Au 12ème tour, le leader de la course change ses pneus, il est suivi de Kimi Raikkonen qui lui permet de maintenir son positionnant en tête du GP, lors du tour suivant. À ce stade, tout le monde comptabilise un arrêt à son actif excepté Ricciardo. Fernando termine à la septième place derrière Hülkenberg, bien qu’il ait devancé Raikkonen. Quant à Felipe, il est à la quinzième entre Gutierrez et Sutil. Hülkenberg dans sa Sauber, tente de dépasser Fernando mais sans succès. La Ferrari fait barrage à Raikkonen qui reste long derrière à la huitième place.

Dans le 17ème tour, Vettel mène Grosjean de 4,1 secondes, suivi d’Hamilton qui est à 2 secondes de la Lotus, accompagné de son coéquipier Rosberg qui se situe à 4,2 secondes d’avance sur le duel Hulkenberg-Alonso. Felipe effectue une course en solitaire à la 15ème place. Fernando fait tout ce qu’il peut pour dépasser la Sauber et, reste derrière Raikkonen. Alors que, Webber a désormais rejoint le top 5. Au 24ème tour, Felipe Gutierrez dépasse et se hisse à la onzième avec 1 tour de retard. Raikkonen s’arrête au Pit stop. Grâce à cet arrêt, Webber est dans la ligne de mire de Fernando, à ce moment Hulkenberg s’arrête à son tour au pit stop.

Au tour 28, Rosberg aurait pu finir à une meilleure place si le nez de la voiture n’avait pas traîné sur le sol. Fernando fait son deuxième arrêt, et Hamilton le quatrième, Webber fait de même au tour 30. C’est à ce moment que la voiture de sécurité devait sortir, mais Perez a subi une crevaison à l’arrière droit, laissant des débris. Vettel et Grosjean ont immédiatement changer de pneus, tout comme Webber, Ricciardo et Gutierrez. Les incidents et les arrêts aux stands n’ont pas eu de conséquences sur le classement : Vettel, Grosjean, Raikkonen, Hamilton, Hulkenberg, Fernando en sixième devant Button, avec Felipe à la quatorzième place.

La voiture de sécurité qui avait fait son entrée au 36ème tour, est immédiatement revenue quand le drame s’est produit : les Red Bull de Webber qui se sont enflammés de manière spectaculaire ; en effet, après le filage de Sutil avec Force India, il s’est écrasé sur lui. Juste avant cela, Raikkonen a dépassé agressivement son coéquipier Grosjean, lui prenant ainsi la seconde place. Derrière Vettel et les deux Lotus, Hulkenberg a terminé quatrième après avoir passé Hamilton, Fernando, lui est encore sixième derrière la Mercedes. Le reste du top dix était composé de Button, Rosberg, Maldonado et Ricciardo. Alors que l’usure des pneus avait été sévère pour tout le monde, les deux passages de la voiture de sécurité signifient que la majorité des voitures sur la piste avait l’espoir d’atteindre le drapeau sans une nouvelle visite aux stands. Au tour, 40 la voiture de sécurité est sorti pour les 15 derniers tours. Fernando a lancé une attaque immédiate sur Hamilton et même si les deux champions ont échangé leurs places à plusieurs reprises, l’ordre est resté le même. Felipe n’a pas pu prendre la place de 12ème place Perez en McLaren, mais au tour 43, le brésilien est revenu devant le Mexicain avant que le pilote McLaren ne fasse une erreur, conduisant à l’arrière la Ferrari.

Ensuite, Felipe réussit un coup deux en un : marquer des points et faire abandonner Gutierrez et Maldonado, dans une initiative audacieuse. Mieux classé, Hamilton a fait tout son possible pour passer devant le 4ème Hulkenberg ; avec Fernando, prêt à tirer le meilleur parti de n’importe quel dérapage, observant le duel juste devant sa position.
Au tour 48, la Mercedes a brièvement pris de l’avance sur la Sauber mais Hamilton ne pouvait pas le tenir, puisque Hulkenberg a utilisé le DRS.
Tout cela signifie que Fernando était juste à l’arrière de la Mercedes, mais il avait aussi ses grands miroirs : Button et sa McLaren de Button.
C’est ainsi que ça s’est terminé : Vettel a étendue son avance sur Fernando, et l’Allemand a pris une autre victoire confortable. Ce n’est pas le moment de commencer à regarder la situation de championnat, même moment où les onze équipes travaillent tard dans la nuit coréenne pour plier bagages et se diriger à travers la mer du Japon pour la course de dimanche prochain à Suzuka.

Modena Cars, votre concessionnaire Ferrari à Genève | Suisse



Commenter
L’ACTUALITÉ MODENA CARS
La voiture de la semaine : FERRARI California 3.9 V8 T (Cabriolet) Lire la suite
Enzo Ferrari, 30 ans après : le 14 août 1988 mourait le fondateur Lire la suite
La voiture de la semaine : Aston Martin Vanquish Volante V12 Cabriolet Lire la suite
Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×