Ferrari présente sa gamme complète de modèles nouvelle génération à Paris

Le stand Ferrari du salon de Paris expose les cinq voitures qui constituent la gamme actuelle, chacune représentant la nouvelle génération des modèles 8 et 12 cylindres du fabricant.

La F12berlinetta est le V12 le plus puissant et performant jamais construit, grâce à sa puissance de 740 chevaux et à son architecture compacte et légère. Elle est accompagnée d’un modèle complémentaire, la FF, voiture révolutionnaire quatre places et quatre roues motrices. Celle-ci est dotée désormais d’un toit panoramique intégral en verre réfléchissant (LowE), qui offre aux occupants l’impression de rouler en plein air, tout en offrant une isolation thermique et acoustique.

Les versions coupé et Spider de la 458, équipées du V8 qui a gagné le Best Performance Engine Award durant deux années consécutives, ont été conçues pour les conducteurs qui recherchent une expérience de conduite plus sportive. La California 30 (le « 30 » faisant allusion à la réduction du poids et à l’augmentation de la puissance de chevaux, apportées au modèle lors des mois précédents) s’adresse aux conducteurs qui privilégient la polyvalence.

En accord avec la philosophie « Différentes Ferrari pour différents ferraristes », ces voitures ont été conçues pour assurer des rôles complémentaires sans trahir leur ADN, qui reste absolument unique en termes de performances, de plaisir de conduite et d’avancement des technologies. Elles offrent toutes un design exclusif, qui associe un style moderne aux lignes traditionnelles typiques de la marque.

Ferrari investit continuellement des sommes importantes dans sa gamme de produits. Ces investissements ont mené à la création de moteurs 8 et 12 cylindres dont les puissances en sortie, les niveaux de couple et les régimes maximum spécifiques sont sans précédent, avec une consommation de carburant reduite. D’importantes innovations ont également permis de réduire le poids des voitures. En effet, l’entreprise Scaglietti, spécialisée dans la fabrication d’aluminium, utilise plus de 25 alliages différents, dont certains sont utilisés pour la première fois dans le secteur automobile.

Bien que la puissance de la gamme ait été augmentée d’environ 100 chevaux, la consommation de caburant et les émissions ont été réduites de 30 % par rapport aux modèles d’il y a quatre ans. Ces avancées sont liées au travail effectué sur les moteurs et les composants de la carrosserie, mais aussi sur l’aérodynamique, les pneus et les sous-systèmes du véhicule.

Ferrari continue d’investir de manière importante dans l’innovation et prévoit de lancer le premier modèle hybride de son histoire dans un futur proche. Après avoir révélé l’architecture et les composants du moteur, Ferrari a choisi Paris pour présenter son nouveau châssis en composite, directement inspiré des technologies de Formule 1.

Ferrari a mis à profit sa grande expérience dans le travail des composites des monoplaces pour son nouveau modèle hybride, qui sera fabriqué à l’occasion d’une série spéciale en édition limitée. Pour ce modèle, Ferrari a choisi de ne pas utiliser les techniques de fabrication en fibre de carbone industrielles, telles que le moulage par injection de résine (RTM, Resin Transfer Moulding), généralement adoptées dans le secteur de l’automobile, car elles ne répondaient pas aux normes de qualité et de fonctionnalités définies par Ferrari.

Les matériaux, les méthodologies de conception, les processus de construction, l’équipe et les instruments mis en œuvre sont tous communs à ceux de la Scuderia Ferrari. Le groupe de travail formé pour l’occasion a bénéficié de la contribution importante de Rory Byrne, concepteur en chef de Ferrari F1, qui a joué un rôle essentiel dans l’obtention de 11 des titres de championnat de l’équipe.

Le châssis utilise quatre types différents de fibre de carbone et est laminé à la main, puis façonné en autoclaves, selon des processus d’ingénierie qui optimisent le design en intégrant les différents composants.

La structure principale est constituée de carbone T800 et d’applications locales stratégiques de T800UD, une bande de fibre de carbone unidirectionnelle destinée au renforcement. Pour réduire le poids au strict minimum, le dessous de la carrosserie et la traverse sont constitués d’un autre type de fibre de carbone particulièrement résistant à la traction, nommé M46J. Certaines pièces critiques, comme les portières, sont constituées de T1000, particulièrement efficace en termes d’absorption d’impact. Cela explique son utilisation à l’avant des monoplaces. La fibre de carbone est associée à du Kevlar® pour le soubassement, afin d’éviter les dégâts des débris projetés sur la route.

Le châssis global est plus léger de 20 % par rapport à la Ferrari Enzo, malgré le poids supplémentaire nécessaire à l’accueil des composants hybrides et au respect de la réglementation. La rigidité torsionnelle est augmentée de 27 % et la rigidité axiale de 22 %.

Modena Cars, votre concessionnaire Ferrari à Genève | Suisse



Commenter
L’ACTUALITÉ MODENA CARS
FERRARI California 4.3 V8 (Cabriolet) La voiture de la semaine : FERRARI California 4.3 V8 (Cabriolet) Lire la suite
Ferrari 488 Pista La Ferrari 488 Pista remporte le sport auto Award 2018 Lire la suite
Grand Prix du Brésil 2018 [Anglais] Grand Prix du Brésil – Ferrari monte une fois encore sur le podium Lire la suite
Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×