Les Ferrari de collection atteignent des prix de plus en plus hallucinants

Qu’est ce qui coûte le plus cher : un tableau de Picasso ou une Ferrari ? Lorsqu’il s’agit de chefs-d’œuvre, difficile de répondre. Toutefois, force est de constater que les dernières sommes atteintes par des Ferrari de collection lors de ventes aux enchères sont tout simplement hallucinantes. Cela s’est encore vérifié hier, lors de la vente aux enchères « Art of the Automobile » de la maison RM en collaboration avec Sotheby’s New York, où une 250 LM de 1964 a été adjugée 14,3 millions de dollars.

Au mois d’août dernier, lors de la vente aux enchères de Peeble Beach, une 275 GTB/4 S NART est partie pour 27,5 millions de dollars et une 250 LM a été l’objet d’une âpre bataille entre plusieurs acheteurs. Toutefois, la somme de 52 millions de dollars pour une 250 GTO constitue toujours le record de la voiture la plus chère vendue aux enchères.

Initialement destinée à un usage routier, la 250 LM adjugée hier à New York est rachetée en 1968 par deux Équatoriens, Guillermo Ortega et Fausto Merello, de l’équipe Raceco, qui la transforment en voiture de course. Le tandem sud-américain aligne la voiture au départ des plus prestigieuses courses d’endurance du continent américain, qui remporte sa catégorie et termine huitième du classement général lors des 24 Heures de Daytona 1969.

Modena Cars, votre concessionnaire Ferrari à Genève | Suisse



Commenter
L’ACTUALITÉ MODENA CARS
Aston Martin V12 Vantage La voiture de la semaine : Aston Martin V12 Vantage 5.9 S SportShift Lire la suite
Équipement spécial pour la Ferrari 488 Pista Lire la suite
La voiture de la semaine : Ferrari California 3,9 V8 T Lire la suite
Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×